Islande

Un soir de janvier 2018, après le travail, je dis à ma femme sur un coup de tête :

« Dis, ça te branche d’aller voir les aurores boréales en Islande?
 Oui mais quand ?
 Euh… dans 3 semaines ?
 ok »

Et c’est ainsi qu’à la dernière minute, nous avons organisé un voyage qui allait devenir mémorable.

Jour J, départ de Zurich Airport en début d’après-midi. Après quelques heures de vol, nous atterrissons à Keflavik. Il est 17hdehors il fait déjà nuit noire, ce qui nous met tout de suite dans le bain pour la semaine à venir. Après avoir récupéré nos bagages, nous rejoignons l’employé de l’agence de location de voitures qui nous attend pour nous emmener jusqu’au véhicule 4×4 qui nous accompagnera durant la semaine, indispensable pour circuler en hiver.

DSC_0507
Non! Je déconne… Nous, on avait une Dacia Duster … 😀

Il fait 7 degrés, il pleut beaucoup, et nous avons 2h de route jusqu’à notre hôtel. À cause des mauvaises conditions climatiques, nous devinons difficilement les paysages et la pluie en rafale nous oblige à rouler prudemment. Avant notre départ, j’avais déjà repéré sur les cartes que nous allions rouler sur un champ de lave qui s’étend sur plusieurs dizaines de kilomètres. Mais dans la nuit polaire, nous ne voyons rien de plus que les phares des voitures venant en face. Après avoir contourné la ville de Reykjavik, nous nous engageons dans les terres… Durant plus d’une heure, nous n’avons croisé aucune voiture, la solitude totale. Dehors, on devine des collines et des grandes étendues de terre. Il n’y a qu’une seule route possible et nous la suivons dans la nuit.

Nous passons notre première nuit en Islande à Hveragerdi, dans l’hôtel Eld-hestar (http://eldhestar.is), qui veut dire « Chevaux de feu » en islandais. Normal pour un des plus grands centres équestre de l’île. Après un agréable repas chaud, nous allons nous coucher, épuisés par le voyage.
2h du matin, nous sommes réveillés en sursaut par un bruit assourdissant. Toute la chambre semble trembler. Je me lève pour regarder par la fenêtre ce qu’il se passe dehors. Une tempête de neige était en train de s’abattre sur la région. Mais une vraie tempête, avec des vents annoncés à 160km/h et de la neige à l’horizontal.

Le lendemain matin, le paysage a radicalement changé. Nous avons gagné 20 cm de neige et perdu 20 degrés… La météo restera identique toute la semaine. À sa façon, l’Islande nous souhaitait la bienvenue…

DSC_0460.jpg

Vue depuis la chambre de l’hôtel

DSC_0206-2

DSC_0238.jpg

Reykjavik

Les 2/3 des habitants de l’Islande habitent à Reykjavik, ce qui représente 200 000 habitants. Autant dire qu’à part ici, nous n’avons croisé que peu de monde pendant notre séjour.
Il est très facile de trouver une place de parking au centre, juste à côté de l’hôtel de ville qui fait également « office du tourisme » et du « Reykjavikurtjorn » un grand lac planté là, au milieu de la ville. Il est totalement gelé et de nombreuses personnes le traversent à pied. Alors que les 9 degrés de la veille n’auraient pas suffi à créer une simple pellicule de gel, on pouvait à présent marcher sur une épaisse couche de glace (juste pour se faire une idée du froid qu’il avait fait durant la nuit).

DSC_0334.jpg
Reykjavikurtjorn

Nous avons été impressionnés par Hallgrimskirkja, une magnifique église haute de 75m au design très particulier.
La région du port de Reykjavik est très jolie et de petits restaurants parsèment l’endroit. Les prix montent d’un coup à partir d’une certaine heure ! La nourriture ici est hors de prix. Nous qui voulions manger beaucoup de poissons durant notre séjour sur l’île, nous avons vite revu nos choix ( 90frs/75euro le plat de poisson…)

DSC_0413.jpg
Hallgrimskirkja

En cherchant bien, je pense qu’il est possible de trouver moins cher, mais ce n’est même pas sûr :D . Par contre, tout est local et bio. Ici, pas de porc ou de bœuf, vous mangerez du mouton ou du poisson.
Le hard rock café est une super alternative, ambiance sympa et chaleureuse, mais c’est moins traditionnel.

Il y a également le musée de la photographie que j’ai énormément apprécié, notamment des vieilles photos d’après-guerre, lorsque le pays s’est ouvert au reste du monde et a commencé à se développer.

DSC_0314.jpg

DSC_0343-2.jpg
DSC_0345.jpg

Le cercle d’or

Notre but principal était de visiter le cercle d’or, riche en géothermie, en torrents d’eau chaude coulant à travers la glace, de geysers et de volcans.
Les paysages sont grandioses et le climat très particulier. En février, le soleil se lève vers 11h du matin, pour se recoucher à 16h00. Les violents vents océaniques balaient l’île et la météo peut passer d’un temps sec et ensoleillé à une véritable tempête de neige qui oblige tout véhicule à s’arrêter en attendant que ça passe. Le tout en moins de 5 minutes. Les températures, sans prendre en considération le vent, sont descendues jusqu’à -17° en journée.

Notre hôtel est construit sur un champ de lave et tout autour, dans les collines, il y a des torrents d’eau chaude qui coulent et fument d’une vapeur aussi blanche que la neige.
En marchant un peu vers les collines de Hveragerdi, nous avons trouvé une rivière fumante qui serpentait jusqu’à la vallée en contrebas. Dans ces cours d’eau, la température est proche des 40° et il est possible de s’y baigner, le rêve !! Un peu plus haut, nous découvrons un trou bouillonnant d’où sort une épaisse fumée. L’eau est à 100° et on prend conscience que la nature est bien plus forte que nous. Ici pas de barrières ou d’avertissement. Impressionnant !

DSC_0725.jpg

DSC_0477.jpg

Au bord de la route, on découvre également un ancien volcan dont le cratère est devenu un lac. On paye l’équivalent de 3frs pour faire le tour, mais l’argent sert à préserver l’endroit.

Un peu plus loin, Gullfoss, les chutes d’or, sont majestueuses. Une légende raconte qu’un riche fermier vivait dans la région. Ne voulant donner à personne sa fortune en or, il préféra la jeter dans la cascade avant sa mort.

DSC_0548.jpg

DSC_0396.jpg

DSC_0553.jpg

DSC_0202-2.jpg

DSC_0247.jpg

Nous avons aussi profité de l’hôtel pour faire une matinée à cheval et s’offrir un magnifique levé de soleil à 11h. Nous avons pu traverser des rivières d’eau chaude et même une forêt ! Par rapport à d’autres pays nordique, les arbres sont rares en Islande. L’histoire raconte que lorsque les Vikings arrivèrent sur l’île, au IX ème siècle, ils utilisèrent le bois pour leurs constructions et comme combustible. Les volcans ont sûrement fini le travail…

Au final, le temps nuageux ne nous a pas permis de voir les aurores boréal et même si notre but principal était leur observation, nous avons vécu un séjour incroyable en Islande.
Mon seul regret est le nombre gigantesque de touristes durant le mois de février, et il paraît que c’est pire en été…

DSC_0585.jpg

DSC_0492-2.jpg

DSC_0730.jpg

DSC_0248.jpg

Hey ! Merci beaucoup, toi qui as lu ce récit jusqu’au bout ! Tu as fait le plus dur 😉

Si tu souhaites être au courant des prochains articles, récits ou aventures, abonne-toi à l’aide du bouton tout en bas de la page. Tu peux également me suivre sur Facebook et Instagram. C’est le meilleur moyen pour me soutenir et m’encourager si tu aimes mon travail.

Au plaisir de lire ton commentaire 😉

Ursae Majoris

Mots clefs : Gullfoss, Islande, Reykjavik

 

2 commentaires sur “Islande

    1. Hey merci beaucoup pour le commentaire ! Je suis heureux de vous retrouver ici. Vous aviez fait des photos de mon groupe de musique, il y à 12 ans de cela 🙂
      Vous avez toujours un site internet ? bonne journée 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.